Tout savoir sur le métier de compositeur musical

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Être compositeur musical ne s’improvise pas. Et, si de nombreuses personnes rêvent de faire carrière, peu parviennent à se faire connaître, à accéder réellement à cet univers et à vivre de ce métier.

Pour réussir à devenir compositeur musical, il est nécessaire de se montrer très motivé, tenace, rigoureux et très travailleur. Ce sont qualités qui peuvent principalement vous ouvrir les portes de l’univers de la musique et du spectacle. Découvrez tout ce que vous devez savoir pour devenir compositeur !

Mission de la profession de compositeur musical

Le compositeur, qui est aussi généralement auteur et interprète, doit posséder différentes compétences :

Parolier, il se charge d’écrire les paroles accompagnant les mélodies. Il doit donc bien maîtriser la langue, être en mesure de jouer avec les mots en faisant des rimes, se montrer sensible comme avoir de l’humour.
Musicien, il se charge de composer des airs de musique. Il lui est nécessaire d’avoir suivi une formation musicale et de disposer de créativité.
Quand l’œuvre est finalisée, il peut alors l’interpréter. Il doit maîtriser le chant et savoir jouer d’un instrument mais aussi avoir développé une voix particulière ainsi que le sens de l’animation et des spectacles.
Tout cela vient impliquer de nombreux déplacements : festival, concert, enregistrement en studio. Il doit être bien souvent sur la route, et ne pas fuir devant un travail du soir et du week-end.
Enfin, il lui faut impérativement s’être constitué un réseau de connaissances composé de spécialistes de la musique.

Comment devenir compositeur ?

Devenir compositeur implique d’avoir certaines qualités plurielles du fait que cette profession exige de porter plusieurs casquettes et qu’il existe d’importantes difficultés pour réussir dans le métier. Le compositeur musical doit impérativement maîtriser le solfège, le chant et pratiquer également un instrument. Il doit pouvoir s’imposer et respecter rigoureusement une discipline de travail, et s’obliger à la création et répétition de façon constante.

Il est est essentiel d’être passionné, patient, rigoureux et persévérant pour être compositeur professionnel. Aussi, l’univers du spectacle est un monde réussissant mieux aux personnes audacieuses et débrouillardes savant se mettre en avant durant les auditions, les entretiens et sachant faire jouer leurs contacts. Il convient de maîtriser l’anglais ou une autre langue vivante afin de se faire connaître au delà des frontières.

Les possibilités de carrière et d’évolution

Il n’est pas facile de faire carrière dans le monde de la musique et du spectacle. Il est fortement recommandé d’avoir suivi une formation dans le domaine de la musique : les conservatoires se chargent de délivrer divers diplômes (diplôme de chant, diplôme de pratique d’un instrument…). Une fois la formation suivie et le diplôme reçu, il est nécessaire de savoir démarcher. Généralement, les contrats que l’on peut trouver sont d’une durée courte. Ainsi, le statut d’intermittent du spectacle est fort utile car il permet une alternance des périodes d’emploi et de chômage. Un auteur-compositeur-interprète débutant gagne en moyenne 1430 € brut par mois.

Les formations

Il existe des formations en musique accessibles après le lycée, avec le bac technologique TMD (techniques de la musique et de la danse). Il y a ensuite la possibilité de préparer les diplômes suivants :

Le DNSPM (diplôme national supérieur professionnel de musicien)
Le DEM (diplôme d’études musicales)
Le CFEM (certificat de fin d’études musicales)

Le conservatoire de Paris propose également des formations supérieures (niveau bac+5) : chant, musicologie, instruments…

Situation de la profession et contexte

Les logiciels de musique assistée par ordinateur (MAO) et Internet ont permis d’ouvrir aux passionnés le monde jusqu’ici très clos du spectacle et de l’animation. Mais ce n’est toutefois pas un secteur où les emplois sont stables : devenir intermittent du spectacle n’offre aucune assurance quant à la perception de revenus fixes et sur long terme. Il peut donc s’avérer fort utile de prévoir une activité annexe afin de se créer un revenu complémentaire, comme par exemple professeur de musique. Le salaire d’un auteur compositeur interprète peut être très faible comme très élevé dans le cas où ce dernier se veut populaire.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »